Service d'incendie

Le Service d’incendie d’ADM (SIADM), comme tous les services d’incendie aéroportuaires du Canada, doit se conformer à une réglementation fédérale stricte, qui porte sur les modes d’intervention et les équipements utilisés.

Saviez-vous par exemple que les pompiers d’ADM doivent être en mesure d’intervenir en moins de trois minutes, quel que soit le lieu de l’incident sur le territoire aéroportuaire ? Un tel résultat est possible grâce à un entraînement régulier et à un matériel des plus performants.

Au total, quelque 45 pompiers oeuvrent dans la lutte contre les incendies en milieu aéroportuaire. Chacun des deux aéroports – Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel – possède sa propre caserne de pompiers, stratégiquement placée à proximité immédiate des pistes. Chaque caserne compte quatre équipes de pompiers, qui se relaient pour assurer une protection 24 heures sur 24, tous les jours de l’année.

Le centre d’entraînement

Le Service d’incendie d’ADM (SIADM) possède son propre centre d’entraînement qui permet de simuler des incendies d’aéronefs. Il est situé à Montréal-Mirabel, dans une zone sécuritaire éloignée des opérations aéroportuaires et des secteurs urbains.

Le centre d’entraînement comprend :

  • une maquette d’avion de taille réelle ;
  • une aire de brûlage ;
  • un système d’alimentation en essence ;
  • un système de captation des liquides effluents à l’aide de membranes.

Des véhicules spécialisés

Le SIADM possède une flotte de véhicules spécialisés dans la lutte contre les incendies d’aéronefs, dont un Striker 4500, de la compagnie Oshkosh. Ce mastodonte de 43 tonnes n’a pas de rival quand il s’agit de se mesurer à un aéronef en flammes.

Un seul homme suffit pour opérer les équipements de pointe dont le Striker est pourvu :

  • un bras articulé de 15 mètres de hauteur ;
  • un canon à eau débitant 4500 litres à la minute ;
  • une pointe en titane pouvant percer n’importe quelle carlingue d’avion.

Autres interventions

Outre la lutte contre le feu, le SIADM est amené à intervenir dans plusieurs domaines reliés à la sécurité des aéroports, entre autres :

Déversements :

Advenant un déversement de carburant ou de matière polluante, les pompiers se rendent sur place pour sécuriser les lieux, contenir la matière contaminante et procéder à son enlèvement dans les plus brefs délais.

Prévention :

Un programme de prévention vise à anticiper les risques de feux ou de déversements de polluants. Des inspections régulières des installations permettent d’identifier des situations ou des équipements potentiellement à risques, et d’intervenir pour corriger la situation avant qu’elle ne se dégrade.

Gestion de la faune :

Enfin, le SIADM est responsable du contrôle de la faune sauvage sur le territoire aéroportuaire. Les principaux animaux visés sont les oiseaux, susceptibles d’entrer en collision avec un aéronef. Les pompiers sont assistés dans cette tâche par une équipe de fauconniers professionnels qui utilisent des rapaces et différents dispositifs pyrotechniques pour tenir ces oiseaux à l'écart.