Jetée internationale

vers une certification LEED

En plus d’offrir à ces voyageurs un nouvel espace de 20 000 m2 coloré reflétant la créativité de Montréal, ADM a voulu aller encore plus loin en visant la certification LEED.

Le bâtiment de quatre étages respecte les exigences environnementales et énergétiques élevées et vise à obtenir une certification LEED. Au nombre de ses éléments de développement durable, citons une enveloppe, un éclairage et un système de climatisation écoénergétiques, l’intégration de dispositifs pour réduire la consommation d’eau, l’utilisation de matériaux régionaux ou recyclés, et une gestion efficace des matières résiduelles de construction.

SIX COUPS DE CŒUR PARMI LES INITIATIVES LEED
MISES EN ŒUVRE DANS LE PROJET DE LA JETÉÉE INTERNATIONALE
 

Toit-blanc-534.jpg

1. Toiture blanche

En milieu aéroportuaire, pratiquement toutes les surfaces qui ne sont pas construites sont utilisées pour les opérations (pistes, tabliers, stationnements). Aucune plantation, arbre ni végétation, n’y est permise. Toutes les superficies au sol sont recouvertes de surfaces dures en béton ou en asphalte, qui contribuent à l’effet d’ilots de chaleur. L’ilot de chaleur est créé lorsque les matériaux absorbent la chaleur du soleil et la restituent en réchauffant l’environnement. C’est pourquoi les concepteurs ont opté de recouvrir la nouvelle Jetée internationale d’une membrane thermosoudée finie avec des granules blanches hautement réfléchissantes. Cette toiture blanche vient contrer l’effet d’ilots de chaleur pour l’ensemble du bâtiment ainsi que pour la portion des superficies extérieures qui sont situées sous la toiture.
 

Eau.jpg

2. Économie d’eau

Équipements à faible débit dans les blocs sanitaires. Par l’installation d’équipements de plomberie efficaces, nous anticipons une économie de la consommation d’eau annuelle qui équivaut à environ 5 373 340L, soit 36% de la consommation totale d’un bâtiment référence semblable. Cette réduction de la consommation d’eau équivaut à l’eau nécessaire pour remplir 50 piscines olympiques par année.

La réduction de la consommation d’eau potable dans les bâtiments diminue la quantité d’eau puisée dans les rivières et autres plans d’eau.  La conservation de l’eau potable fournie par les municipalités réduit la quantité de produits chimiques utilisés dans les installations de traitement de l’eau et les émissions de gaz à effet de serre qui découlent du traitement et de la distribution de l’eau.
 

Energie.jpg3. Économie d’énergie

Économie d’énergie – Vu les impacts environnementaux inhérents à la plupart des processus de production d’énergie, ADM adopte des stratégies de récupération de la chaleur et se dote d’une enveloppe de bâtiment performante, de systèmes mécaniques efficaces et mis en services, de luminaires DEL dans 100% des espaces publics, de trottoirs roulants et escaliers mobiles à vitesse variable (en mode économie d’énergie), de détecteurs de luminosité pour contrôler le fonctionnement optimal de l’éclairage artificiel et de stores motorisés afin d’optimiser l’apport de lumière naturelle et réduire les gains de chaleur qui résultent de la pénétration directe des rayons de soleil. Un contrat de 2 ans pour une alimentation produite par des sources d’énergie renouvelables (éolienne, solaire) est envisagé.
 

Matieres.JPG4. Gestion des matières résiduelles

La mise en place d’un programme de gestion des matières résiduelles pendant le chantier a permis d’atteindre un détournement d’environ 95% des déchets de construction des sites d’enfouissement. Les ressources recyclables ont été redirigées vers le processus de fabrication et les matériaux réutilisables vers des sites appropriés pour en assurer une gestion responsable.

ADM a également mis en œuvre un programme de recyclage et de compostage pour la gestion des matières résiduelles dans l’ensemble du bâtiment. Des bacs à cet effet sont disposés stratégiquement près des restaurants et dans les aires d’embarquement pour faciliter la collecte. Les matières résiduelles sont ensuite acheminées vers des salles aménagées au rez-de-chaussée, où elles sont compactées dans des conteneurs distincts, selon la nature des matières, et ramassées par des entreprises spécialisées dans la gestion responsable des matières résiduelles.
 

Materiaux.jpg5. Choix de matériaux responsable

Les concepteurs ont fait un choix responsable pour les matériaux qui font partie du bâtiment :

a. 14% des matériaux utilisés proviennent de sources post-consommation ou post-industrielle, réduisant les impacts qui résultent de l’extraction et de la transformation de matières vierges. Ceci encourage le développement du marché de produits avec contenu recyclé et l’augmentation de l’offre de produits avec contenu recyclé élevé. Exemples de produits avec contenu recyclé sur le projet de la Jetée : béton, structure d’acier, tapis, gypse, blocs de béton, portes métalliques, systèmes de plafond acoustique, produits d’isolation, cloisons de toilettes, revêtements de sol souple.
 

b. 26% des matériaux utilisés proviennent de sources locales afin d’encourager les fournisseurs des environs et réduire les impacts environnementaux causés par leur transport.  Exemples de produits qui sont de provenance régionale sur le projet de la Jetée: béton, acier, gypse, isolant, membrane de toiture, blocs de béton, revêtement métallique, tuiles acoustiques et le terrazzo de couleur noir dont 100% des agrégats sont de provenance locale;
 

c. 71% des matériaux et produits à base de bois sont certifiés selon les principes et critères du Forest Stewardship Council (FSC), afin de contribuer à la santé et à l’intégralité à long terme des écosystèmes forestiers. Les pratiques forestières responsables mises de l’avant par la certification FSC incluent : récolte durable du bois(ne dépassant pas la capacité naturelle de remplacement), la préservation de l’habitat faunique et de la biodiversité, le maintien de la qualité des sols et de l’eau, la réduction de l’utilisation de produits chimiques néfastes et la conservation de forêts ayant une valeur importante.
 

Jetee 1973.jpg6. Qualité de l’air

Réduction de la quantité de contaminants de l’air intérieurs afin de maximiser le confort et le bien-être des occupants. Tous les adhésifs, produits d’étanchéité, peintures, enduits et revêtements de sol ont été choisis pour respecter des limites de teneur en COV (composés organiques volatils) qui ont été déterminées par des normes d’organismes indépendants ou gouvernementaux pour assurer la création d’environnements intérieurs sains. Dans cette même perspective, aucun des produits de bois composite et produits à base de fibres agricoles ne contiennent de résine d’urée formaldéhyde ajoutée.
La qualité de l’air avant l’occupation des lieux a été maximisée par une ventilation avec 100% d’air extérieur pendant plusieurs jours.  L’aéroport est un environnement totalement sans fumée depuis longtemps.

Des visites sont offertes aux groupes spécialisés, contactez-nous : affairespubliques@admtl.com.

Agrandissement de la jetée internationale Agrandissement de la jetée internationale

  • exit

    Montréal–Trudeau a agrandi sa jetée internationale en créant un nouvel espace qui se distingue par son architecture unique qui rehausse l’expérience des voyageurs. L’aménagement éclaté sans cloison crée un espace à l’ambiance décontractée où prennent place boutiques, aires de détente et restaurants reflétant la créativité montréalaise.

    Voir les photos