Mesures d’atténuation

Les transporteurs aériens et les pilotes sont tenus de respecter les procédures d'atténuation du bruit en vigueur à l'aéroport Montréal-Trudeau afin de réduire la nuisance sonore générée par le trafic aérien.

Procédures de décollage et d'atterrissage

Les avions doivent décoller et atterrir face au vent. À Montréal-Trudeau, les vents dominants sont du sud-ouest, donc les avions atterrissent et décollent la plupart du temps vers le Lac Saint-Louis (sud-ouest).

À l'exception des procédures particulières en vigueur durant les heures d'exploitation restreinte (voir ci-dessous), les pilotes de jet doivent respecter en tout temps les procédures de départ et d'arrivée qui suivent :

  1. Après le décollage, l'avion doit monter rapidement en ligne droite jusqu'à une altitude minimale de 915 mètres (3 000 pieds) avant de pouvoir amorcer un virage.
     
  2. À l'atterrissage, l'avion doit effectuer son approche finale en ligne avec l'axe de la piste et en respectant un angle de descente de 3 degrés ou plus. Les pilotes doivent maintenir un régime de poussée/traînée produisant un niveau de bruit minimal tout en demeurant sécuritaire.

ProceduresDecollage.jpg

Exploitation restreinte à certaines heures

L'aéroport Montréal-Trudeau est ouvert 24 heures par jour pour les avions à hélices et les jets de moins de 45 000 kilogrammes. Mais, pour ce qui est des jets de plus de 45 000 kilogrammes, les heures normales d'exploitation sont de 7 h à minuit pour les décollages et de 7 h à 1 h pour les atterrissages.

Toutefois, Aéroports de Montréal (ADM) a le droit et le pouvoir d'accorder des exemptions pour des urgences médicales, des retards hors du contrôle du transporteur et des conditions météorologiques adverses.

Une politique interne stricte est appliquée à cet égard. En particulier, dans le cas des vols réguliers, il s'agit d'un très faible pourcentage des vols totaux, et la justification doit s'appuyer sur de solides motifs opérationnels. Les exemptions sont conditionnelles à l'application des mesures d'atténuation du bruit en vigueur.

ADM accorde des exemptions à certains avions pour des départs avant 7 h ou des arrivées tardives. Seuls les aéronefs les moins bruyants peuvent bénéficier d'une telle exemption.

Restrictions touchant les essais moteurs

Les essais moteurs à régime élevé effectués pour des fins de vérification ou d'entretien sont interdits entre 23 h et 7 h. Des permissions peuvent être accordées exceptionnellement, par exemple, pour des appareils qui doivent toujours être prêts à intervenir en cas d'urgence dans des régions isolées. Les emplacements où sont effectués les essais moteurs à puissance élevée sont choisis de façon à minimiser la nuisance sonore pour les riverains.

Assignation des pistes préférentielles pour les vols de nuit

L'utilisation des pistes la nuit est dictée par une assignation préférentielle telle que décrite dans la publication Canada Air Pilot (CAP). Depuis le 9 février 2009, l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal a rétabli le système historique d'utilisation des pistes pour les vols de nuit qui favorise les pistes 24 pour les atterrissages et les décolages lorsque les vents le permettent.

Ce système avait été modifié en septembre 2006 pour réduire l'impact sonore global grâce, entre autres, à l'utilisation de trajectoires à moindre bruit. Le retour au système historique a été motivé par la suspension de l'utilisation de la procédure de départ de la 06G suivi d'un virage à gauche, qui n'a pas permis d'atteindre les critères de performance fixés.

Système historique d'assignation des pistes la nuit

Vents sud-ouest/ouest (70 % du temps) : Piste 24G pour les décollages, 24D pour les atterrissages

Vents d'est/nord-est (30 % du temps) : Piste 06G ou 06D pour les décollages et les atterrissages