Efficacité énergétique et réduction des GES

26876_Efficacie-energetique.jpg

L’amélioration de l'efficacité énergétique a des effets positifs sur le plan économique (diminution des coûts énergétiques) aussi bien qu’environnemental (réduction des émissions de gaz à effet de serre).

Tous les projets d’agrandissement et de modernisation de l’aérogare Montréal-Trudeau comportent une composante visant à améliorer l’efficacité énergétique. Les nombreuses initiatives mises de l’avant ont permis d’économiser 43 984 tonnes de CO2 au cours de la période 2004-2012 et de mettre sur le marché volontaire des crédits carbone, faisant de Montréal-Trudeau le premier aéroport en Amérique du Nord à émettre des crédits carbone.

Centrale thermique et système de chauffage, ventilation et air climatisé (CVAC) à Montréal-Trudeau

La centrale thermique de l’aéroport de Montréal-Trudeau, mise en service en 2003, est un modèle d’efficacité énergétique. Les ingénieurs d’ADM ont en effet développé et appliqué à la centrale des concepts novateurs. Cela a valu à ADM la reconnaissance de deux organismes d’importance dans le domaine de l’efficacité énergétique : un prix Energia de l’Association québécoise de la maîtrise de l’énergie et un prix Mercure en efficacité énergétique de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Aéroports de Montréal a également fait d’importantes améliorations au système de chauffage, ventilation et air climatisé (CVAC) de l'aérogare au cours des dernières années afin d’en optimiser le rendement et de procurer de l’énergie à la demande, ce qui permet de minimiser les pertes :

  • Optimisation de l'éclairage naturel et de la demande en climatisation par l'installation et le contrôle de stores motorisés intelligents
  • Climatisation gratuite par la maximisation de la circulation d'air neuf lorsque la température extérieure se situe entre 5 et 20 °C
  • Ventilation à la demande par la modulation des systèmes de ventilation en fonction de la demande des locaux desservis
  • Modulation de la température de l’air d'alimentation en fonction de la température des espaces desservis
  • Établissement d'un horaire de fonctionnement de l’équipement CVAC selon les modes « occupé » et « inoccupé »
  • Contrôle de la pression des pompes de distribution d’eau chaude et d’eau refroidie en fonction de la demande des unités terminales
  • Arrêt des ventilateurs des systèmes d'air neuf extérieur par températures extrêmes

20100917_Centrale_thermique_006.jpg

D’autres mesures ont également réduit la consommation énergétique et l'empreinte environnementale de l'aéroport Montréal-Trudeau, telles que le remplacement des portes extérieures coulissantes par des portes tournantes, l’installation de régulateurs de vitesse sur les escaliers et trottoirs roulants, l’utilisation d’un système dédié d’apport d’air neuf, l’installation de refroidisseurs à récupération de chaleur, la construction d’un stationnement souterrain chauffé par du matériel à l’eau chaude à basse température utilisant la chaleur récupérée et l’installation d’humidificateurs à récupération d’eau.

20130620_Escalier_Mobile_1.jpg.jpg

Stores motorisés intelligents

L’immense fenestration des jetées internationale et transfrontalière offre une magnifique vue, mais elle entraîne aussi un gain de chaleur solaire qu’il faut combattre afin de réduire les besoins en climatisation.

Pour cela, ADM a entrepris en 2007 un projet de gestion de l’énergie solaire avec le Réseau de recherche sur les bâtiments solaires de l’Université de Concordia et Somfy, la compagnie qui fabrique les stores motorisés de l’aéroport.

Résultat : des stores motorisés intelligents à la fine pointe de la technologie, commandés par le système de gestion des bâtiments de l’aéroport, doté de capteurs de luminosité et d’actuateurs programmés pour minimiser l’utilisation d’énergie pour l’éclairage et la climatisation et déterminant l’ouverture des stores en fonction des taux de luminosité et des températures intérieures et extérieures.

Toutes les huit minutes, le système mesure le niveau d’ensoleillement et la température dans les différentes zones ce qui détermine le mouvement des stores. L’objectif est de maintenir un éclairage naturel suffisant tout en réduisant la consommation d’énergie liée à l’éclairage et à la climatisation et en assurant le confort des passagers.

Ce projet s’inscrit dans une démarche de gestion globale de l’énergie et d’amélioration de l’efficacité énergétique de nos bâtiments.

Stores intelligents 2 passagers-2.jpg

Éclairage

Aéroports de Montréal privilégie désormais l’emploi de lampes DEL qui sont moins énergivores que les ampoules traditionnelles pour ses besoins en éclairage, notamment pour l’ensemble de ses feux de pistes et de voies de circulation. La Société poursuit de plus son programme de conversion à la technologie DEL et l’optimisation de l’éclairage dans l’aérogare. Aussi, l’éclairage côté piste est désormais réduit la nuit pendant les périodes où il n’y a pas d’activités.

Des détecteurs de mouvements ont été installés dans les bureaux administratifs afin de réduire l’éclairage électrique. Ce projet, qui bénéficie d’une subvention d’Hydro-Québec dans le cadre du Programme d’initiatives pour les bâtiments – Grandes entreprises, a été élargi à certains locaux de l’aérogare.

RJ787_lumieres.jpg

Alimentation en air chauffé et climatisé ainsi qu’en électricité pour les avions

ADM aide aussi les compagnies aériennes à réduire les émissions de GES de leurs avions lorsqu’ils sont stationnés aux portes d’embarquement.

Pour ce faire, la Société a équipé ses ponts d’embarquement de prises d’alimentation électrique de 400 Hz, ou groupes électrogènes, et de boyaux d’alimentation en air climatisé et chauffé pour les avions stationnés à la barrière.

Cette initiative permet aux compagnies aériennes d’utiliser ces unités plutôt que des groupes génératrices mobiles fonctionnant au diesel qui émettent davantage de gaz à effet de serre. De plus, des rétracteurs de boyaux d’alimentation en air ont été installés aux ponts d’embarquement afin d’en faciliter le déploiement et accroître leur utilisation.

7007D Branchement_75-2.jpg

Airport Carbon Accreditation

En décembre 2014, l’aéroport Montréal-Trudeau a obtenu l’Airport Carbon Accreditation (niveau Réduction) et est ainsi devenu le premier aéroport canadien à recevoir cette certification. Cette reconnaissance importante témoigne de l’engagement d’ADM à protéger l’environnement et à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre.

L’Airport Carbon Accreditation est un programme mis en œuvre par l’Airport Council International  permettant aux aéroports de définir de manière uniforme et indépendante leurs émissions de CO2 et de promouvoir les initiatives de réduction. Cette accréditation reconnaît les efforts consentis dans la maîtrise et la réduction des émissions de CO2.

airport-carbon-accredited-r.png